logo-guyane-eau
LE COMITÉ
LE TERRITOIRE
OUTILS DE GESTION
MILIEUX AQUATIQUES
BIODIVERSITÉ TERRESTRE
DOCUMENTATION

 

Les réservoirs biologiques

Rservoirs biologiques min

Dans un souci de maintien de la biodiversité, il est nécessaire de pouvoir identifier à l’échelle d’un bassin versant ou d’un sous-bassin, certains secteurs à partir desquels les autres tronçons perturbés de cours d’eau vont pouvoir être « ensemencés » en espèces piscicoles et participer ainsi au respect du bon état écologique. Ces secteurs dénommés réservoirs biologiques vont jouer le rôle de pépinière, de « fournisseur » d’espèces susceptibles de coloniser une zone appauvrie du fait d’aménagements et d’usages divers.

Le réservoir biologique n’a ainsi de sens que si la continuité existe : continuité longitudinale (relations amont aval) et latérale (annexes fluviales, espace de liberté des cours d’eau).

En Guyane, trois secteurs ont été pré-identifiés dans le SDAGE, et ont fait l’objet d’une étude de caractérisation, pilotée par l’Office de l’Eau. Cette étude permet d’améliorer les connaissances et de conclure à la définition des périmètres de réservoirs biologiques. Ainsi, les trois secteurs pré-identifiés sont maintenant considérés comme réservoirs biologiques.

Les réservoirs biologiques serviront également de critère à la définition des cours d’eau classés au titre du L.214-17-I du code de l’environnement.

Rapport final de l'étude de caractérisation des réservoirs biologiques, avril 2011.

Secrétariat du comité de

l'eau et de

la biodiversité en Guyane

Impasse Buzaré

CS 76003

97 300 CAYENNE CEDEX