logo-guyane-eau
LE COMITÉ
LE TERRITOIRE
OUTILS DE GESTION
MILIEUX AQUATIQUES
BIODIVERSITÉ TERRESTRE
DOCUMENTATION

 

Enjeux liés à l’eau et à la biodiversité

Enjeux pour la gestion de l’eau

Le SDAGE identifie cinq orientations fondamentales (OF), directement liées aux questions importantes soulevées lors de la consultation du public sur l’avenir de l’eau et des milieux aquatiques guyanais (2012-2013) et aux enjeux identifiées sur le territoire. Ces orientations sont de deux ordres : dispositions prioritaires pour l’atteinte de l’objectif de bon état des masses d’eau, soit un « critère DCE», ou critères d’urgence liés à d’autres réglementations (droit à l’eau inscrit dans la LEMA, obligations d’assainissement de la directive sur les eaux résiduaires urbaines, objectifs du Grenelle de l’environnement).

Jet eau

OF 1 : Garantir une eau potable à tous en qualité et en quantité suffisante

Le droit à l’eau est une obligation inscrite dans la loi sur l’eau et les milieux aquatiques (LEMA) de 2006. C’est une priorité pour la Guyane, où encore 15% de la population n’a pas accès à l’eau potable, en site isolé mais également en milieu urbain. La distribution d’une eau aux normes de potabilité est une obligation européenne. Enfin, bien que la Guyane dispose d’une ressource abondante, elle ne doit pas oublier qu’au niveau mondial de nombreux pays connaissent une pénurie d’eau potable ; ainsi elle doit rentrer dans un processus d’économie à travers un usage raisonné de cette eau.

OF 2 : Assurer une gestion pérenne des eaux usées et des déchets

Les rejets d’eaux non traitées dans les réseaux pluviaux sont source de pollution des eaux et des milieux aquatiques, et ils sont fréquents en Guyane. La suppression de ces rejets participe directement à l’atteinte du bon état des eaux imposé par la DCE. L’équipement en installations collectives de traitement des eaux usées répond aux obligations en matière d’assainissement, dans un contexte de contentieux européens pour ce qui concernent les eaux résiduaires urbaines. La problématique concerne à la fois le milieu urbain et les sites isolés.

Lagune

Activites minieres

OF 3 et 4 : Accompagner le développement des activités économiques pour limiter les impacts sur la ressource en eau et sur les milieux aquatiques

Afin de réduire l’impact des activités industrielles et minières (concernées l’OF 3) et les autres activités économiques (concernées par l’OF 4) sur les milieux aquatiques, il apparaît nécessaire de d’accompagner les entreprises en leur apportant conseil et en leur proposant l’utilisation de techniques modernes et plus respectueuses de l’environnement.

 

OF 5 : Améliorer la connaissance et la gestion de la ressource en eau et des milieux aquatiques guyanais

La connaissance du milieu est un préalable nécessaire à la mise en place d’actions. Le suivi du milieu doit permettre de caractériser l’état des masses d’eau et d’apprécier l’évolution dans l’atteinte de l’objectif de bon état.

Milieux aquatiques

 

Enjeux relatifs à la biodiversité

Cet article est en cours de construction

 

Secrétariat du comité de

l'eau et de

la biodiversité en Guyane

Impasse Buzaré

CS 76003

97 300 CAYENNE CEDEX

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.